Se sentir bien dans ses baskets, avoir confiance en soi : un trait de caractère tellement variable d’une personne à l’autre. Et on le constate quotidiennement ; certains en ayant à revendre, d’autres en manquant cruellement. Mais la confiance en soi ne figure pas au rang des qualités innées. Ce qui signifie que l’on peut toujours améliorer son estime de soi. Oui, booster son ego, ça s’apprend ! Alors, en quoi la confiance en soi constitue-t-elle une qualité importante ?

 

Les signes d’un manque de confiance en soi

  • La dévalorisation de soi

Les personnes qui n’ont pas confiance en elles se dévalorisent constamment, et souvent, n’imaginent pas que les autres puissent leur trouver des qualités. Le manque de confiance les empêche tout simplement de prendre des initiatives et d’aller de l’avant. On ne croit pas en ce que l’on fait, alors à quoi bon essayer. On rate ainsi beaucoup d’opportunités !

 

  • La fausse assurance

Dans d’autres cas, au contraire, les personnes peu sûres d’elles jouent un rôle, feignant de se sentir plus à l’aise, et se construisent une image qui manque foncièrement d’authenticité. Ces personnes rencontrent tout autant des difficultés à trouver le chemin qui leur convienne vraiment et ainsi à prendre leur vie en main.

Mais la confiance en soi doit permettre avant tout de penser de façon autonome et d’agir plus librement. De quoi apporter aux relations avec les autres un caractère plus authentique et épanouissant.

 

 

Comment valoriser son image de soi ?

  • Définir sa propre identité

Pour gagner en confiance en soi, la première chose à ne jamais perdre de vue c’est que l’on possède une identité à part entière. C’est-à-dire qu’il faut avoir une idée claire de qui on est vraiment : une personne unique, avec ses passions, son caractère, sa sensibilité, ses goûts…

 

  • Et ses points forts

Ensuite, on essaie de mettre en relief ses points forts, son savoir-faire : sa capacité d’organisation, son écoute, ses talents culinaires…, car il y a forcément un domaine dans lequel on se sent plus à l’aise que d’autres. N’hésitez pas à lister vos qualités sur une feuille blanche, pour bien les intégrer.

 

  • S’affranchir des jugements parasites

Il faut également se dégager des jugements perçus (souvent à tort) dans l’enfance ou l’adolescence. Très souvent, le manque d’assurance provient du regard ou de paroles négatives adressées durant cette période. Et nous sommes très souvent les plus sévères juges de nous-mêmes… Alors la bienveillance envers soi est de mise.

tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Etiam ultricies nisi vel augue.

 

Les 5 clés de la confiance en soi

1- L’acceptation 


Il faut se donner le droit d’avoir des opinions, des pensées, des actions. Et se les approprier sans jamais les dénigrer ou les nier. Donc au quotidien, on se force à donner son avis dans une conversation, même si elle va à l’encontre de ce que pensent les autres, et même s’il on imagine que cela n’a pas d’intérêt. Essayez d’abord en comité restreint, en famille par exemple, puis quand vous vous sentirez plus à l’aise, exprimez votre opinion devant vos amis. Dernière étape : au bureau, devant vos collègues pendant la réunion.

 

2- L’affirmation


Soyez authentique dans vos relations, et ne cherchez pas à fausser la réalité dans le but de plaire. Vous ne pouvez pas copier votre attitude sur celle des autres, car chacun possède son propre mode d’expression. Exemple : achetez les vêtements qui vous plaisent vraiment au lieu de toujours copier le look de votre copine Charlotte ! Osez dire à votre amoureux que vous n’avez pas aimé ce film d’horreur que lui a pourtant adoré.

 

3- Se fixer des objectifs


Relevez des mini défis au quotidien. Pour cela, il faut connaître ses capacités et ses limites en se fixant des objectifs réalisables. Allez-y progressivement, étape par étape en augmentant la difficulté. Puis observez les résultats pour reconnaître ce qui a besoin de changer, et ajustez.
Se retourner aussi sur ses échecs, permet d’évaluer ce qui a cloché, et éviter ainsi de reproduire des erreurs.

 

4. La pensée positive


Sans tomber dans l’excès, il s’agit de savoir positiver. Et de valoriser ses actions, ses expériences avec un regard bienveillant.
Le mouvement “Furiously Happy”, lancé par Jenny Lawson pour «être furieusement heureuse, par pur esprit de vengeance», est une solution. Ainsi, pendant des années, elle a choisi de dire oui à toutes les expériences les plus inattendues afin de célébrer la vie.
Quand vous avez de râler, quand vous sombrez dans les pensées négatives, interrogez-vous : pourquoi est-ce si négatif avec vous ? Et si c’était votre meilleure amie, seriez-vous si sévère dans votre jugement ?

 

 

5- Affronter les situations


Au lieu de fuir sans cesse les situations qui mettent mal à l’aise, il faut s’y confronter et aller de l’avant. Ne baissez pas le regard dès qu’on vous regarde, répondez et relancez la discussion quand un inconnu engage une conversation… Le tout étant de faire de nouvelles expériences afin de, petit à petit, mieux appréhender ces situations angoissantes.

Sachez que l’herbe n’est pas forcément plus verte chez les autres. Et modifiez votre regard sur vous-même.

FavoriteLoadingAjouter aux Favoris
1+

8 réflexions sur «Comment améliorer sa confiance en soi ?»

  1. La Positive attitude 🙂🙃dans l’acceptation et l’affirmation de soi en se fixant des objectifs pour avancer et toujours aller de l’avant.
    Exemple : Les cours Ics de Patrick Vietti que je suis depuis mars avec un fil conducteur et un dépassement de soi dans une constante progression💯✅💯‼💋

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X

ICS